Saison 17-18

Abonnements

Découvrez le programme de la saison 2017 / 2018 et abonnez-vous dès aujourd'hui

Plus d'informations
« Retour

Giancarlo Guerrero

Giancarlo Guerrero

Giancarlo Guerrero

Première européenne

Vendredi 17 janvier – Halle aux Grains (20 h)

 

Programme contrasté que celui dirigé par le chef américain Giancarlo Guerrero puisqu'il mène du romantisme allemand à la musique américaine d'aujourd'hui en passant par le postromantisme autrichien. Il n'est guère nécessaire de s'attarder sur l'Ouverture du Freischütz (1821), introduction mystérieuse et flamboyante à un ouvrage clef de l'opéra germanique, ni sur la Symphonie n° 4 (1899-1900) de Mahler dont la proximité avec Weber se justifie d'autant plus que son auteur éprouvait une admiration profonde pour le Freischütz. En rupture avec la monumentale Symphonie n°3, la Symphonie en sol majeur mise sur une relative concision et comporte en guise de final un lied pour soprano : Das Himmlische Leben (La vie céleste). La présence de la chanteuse gréco-canadienne Soula Parassidis dans ce morceau lumineux permettra à l'Orchestre de donner par ailleurs un ouvrage du compositeur américain d'origine iranienne Richard Danielpour (né en 1956) : Dark un in the Ancient Valley (2011), symphonie en cinq mouvements pour soprano et orchestre.

Quel meilleur interprète imaginer pour la première européenne de cette réalisation que Giancarlo Guerrero ? Dans la foulée de la création mondiale de Dark in the Ancient Valley en novembre 2011, il a en effet signé avec l'Orchestre de Nashville le premier enregistrement (1 CD Naxos) d'une partition où Richard Danielpour renoue avec ses racines persanes pour dire les douleurs du peuple iranien, le sort des femmes iraniennes en particulier, avec un langage harmonique toujours accessible et de chatoyantes couleurs orchestrales.

 

 

 

 

 

photo Giancarlo Guerrero © Alan Poizner