Saison 2016-2017

Abonnements

Découvrez le programme de la saison 2016 / 2017 et abonnez-vous dès aujourd'hui

Plus d'informations
Blog

suivez les tournées de l'Orchestre

L'Orchestre National du Capitole continue à sillonner le monde : des étapes que nous vous faisons partager grâce à notre blog.

Plus d'informations
« Retour

Gustavo Gimeno

Gustavo Gimeno

Gustavo Gimeno

 

La rigueur et le lyrisme

 

Vendredi 5 février - Halle aux Grains (20h)

Premier percussionniste de l'Orchestre Royal du Concertgebouw d'Amsterdam à partir de 2001, Gustavo Gimeno a occupé un poste d'observation privilégié pour se familiariser avec l'art des plus grandes baguettes, à commencer par celles des deux directeurs musicaux de la phalange néerlandaise sous la conduite desquels il a travaillé : Riccardo Chailly puis Mariss Jansons. Ce dernier a d'ailleurs fait de Gimeno son assistant à partir de 2012, lui permettant de s'épanouir et d'amorcer une carrière qui a véritablement explosé en février 2014 à l'occasion d'un concert avec l'Orchestre du Concertbegouw.

« Hier, un véritable chef est né au Concertgebouw », écrivait le journal Het Parool au lendemain de cette soirée déterminante (elle comportait la création mondiale du 2ème Concerto pour piano de Magnus Lindberg avec Yefim Bronfam en soliste). Les succès se sont par la suite multipliés pour le jeune maestro, en Allemagne, dans son Espagne natale (Gimeno est originaire de Valencia), mais aussi à Taiwan et au Japon et ont conduit à sa nomination au poste de directeur musical de l'Orchestre Philharmonique du Luxembourg à la rentrée 2015.

« Rigoureux et lyrique » : la formule d'un critique à propos d'une interprétation de Gimeno pourrait qualifier de façon plus générale l'artiste que l'on s'apprête à découvrir dans des œuvres de Ravel et de Beethoven. La rigueur et le lyrisme : quelles plus indispensables qualités pour révéler l'onirique magie de Ma Mère l'Oye et libérer les rythmes et le chant du lumineux Concerto en sol de Ravel ? D'autant que l'ouvrage aura pour soliste l'un des plus grands pianistes français de notre temps, ami de longue date l'Orchestre de surcroît : Nicholas Angelich. Après la pause, c'est à  la 3ème Symphonie « Héroïque » que Gustavo Gimeno s'atellera.

Excellente nouvelle, la rencontre entre la flamme du chef ibère et l'ardeur beethovénienne se renouvellera au cours du concert « Happy Hour » du lendemain !  

 

 

plus de détails sur ce concert

 

 

 

 

 

photo :  Gustavo Gimeno © Marco Borggreve