Saison 2016-2017

Abonnements

Découvrez le programme de la saison 2016 / 2017 et abonnez-vous dès aujourd'hui

Plus d'informations
Blog

suivez les tournées de l'Orchestre

L'Orchestre National du Capitole continue à sillonner le monde : des étapes que nous vous faisons partager grâce à notre blog.

Plus d'informations
« Retour

Joseph Swensen

Joseph Swensen

Joseph Swensen

Chef-d'œuvre inachevé

Samedi 22 février – Halle aux Grains (20 h)

 

Peu à peu, l'Orchestre apprivoise l'univers brucknérien : après la 7ème Symphonie sous la baguette de Tugan Sokhiev le mois dernier, Joseph Swensen est de retour pour interpréter la 9ème Symphonie en ré mineur. On se souvient d'une superbe 4ème Symphonie sous sa direction la saison dernière. Le chef américain s'attaque cette fois à l'opus ultime du maître autrichien ; une partition commencée en 1887, qui resta inachevée à sa mort en 1896. Le nombre 9 est un cap fatidique depuis Beethoven… Privée de finale, la Symphonie en ré mineur tient donc en trois mouvements et se referme sur un bouleversant Adagio « très lent et solennel » que l'auteur a qualifié d' "Adieu à la vie".

S'agissant d'un homme de foi tel que Bruckner, la partition revêt une dimension spirituelle toute particulière comme l'atteste la mention Ad majorem Dei gloriam notée en exergue. Mais, par-delà cet aspect, la 9ème Symphonie invite aussi à un fabuleux moment d'orchestre où le maniement des timbres et le sens de l'architecture du compositeur parviennent à un impressionnant degré d'aboutissement. « Bruckner est l'héritier de tous les moyens d'expression du Romantisme à son apogée », remarquait Wilhelm Furtwängler.

 

 
 
 
Photo Joseph Swensen © Jack Dine