Saison 2017-2018

Abonnements

Découvrez le programme de la saison 2017 / 2018 et abonnez-vous dès aujourd'hui

Plus d'informations
« Retour

Kristjan Järvi

Kristjan Järvi

Kristjan Järvi

Piano solo, concerto, symphonie

Vendredi 22 Novembre – Halle aux Grains (20 h)

 

Il n'est guère courant d'entendre un ouvrage pour piano solo en prélude d'une soirée d'orchestre, mais en jouant les Variations Corelli avant le Concerto n° 4 Denis Kozhukhin propose pourtant un couplage stylistiquement très cohérent. La plus grande part de la production pour piano de Rachmaninov date d'avant son départ en exil au lendemain de la révolution bolchevique. A partir de ce moment l'artiste, absorbé par ses activités de concertiste, disposa de beaucoup moins de temps pour la composition. La création du 4ème Concerto en mars 1927 déconcerta le public. Différent des trois précédents concertos, il laissait entrevoir une nouvelle manière, quintessenciée, qui se manifesta plus encore en 1931 dans les Variations Corelli, fascinantes de concision et de transparence. Le caractère très ramassé du Concerto n° 4 s'accentua avec la révision que l'auteur en livra en 1941. C'est cette version qu'Arturo Benedetti Michelangeli devait enregistrer en 1957 et que s'apprêtent à défendre Denis Kozhukhin et Kristjan Järvi.

On guette avec non moins d'impatience la baguette du jeune maestro dans la Sinfonia domestica (1903) de Richard Strauss. « A ma chère femme et à mon garçon » : la dédicace s'imposait pour une œuvre pétillante où le compositeur allemand s'inspire… de sa vie familiale.

Un Strauss aussi attachant que surprenant !

 

 

 

 

photo Kristjan Järvi © Peter Rigaud