Saison 17-18

Abonnements

Découvrez le programme de la saison 2017 / 2018 et abonnez-vous dès aujourd'hui

Plus d'informations
« Retour

Long Yu

Long Yu

Long Yu

Rencontre avec la Chine

Vendredi 5 juin - Halle aux Grains (20h)

Une double rencontre de l'Orchestre avec la Chine se profile, ce d'abord grâce à la venue de Long Yu, artiste parmi les plus actifs de la scène musicale chinoise contemporaine. Né en 1964 à Shanghai dans une famille musicienne (il est le petit-fils du compositeur Ding Shande), il a d'abord été formé au Conservatoire de sa ville natale, avant de parfaire sa formation en Allemagne à la Hochschule der Künste de Berlin. Nommé chef principal du Central Opera Theatre de Pékin en 1992, Long Yu a fondé le Beijing Musical Festival en 1998, puis co-fondé en 2000 le China Philharmonic Orchestra, dont il est depuis le directeur artistique et chef principal, tout en assurant en parallèle la direction musicale du Shanghai Symphony Orchestra et en étant chef principal invité du Hong Kong Philharmonic Orchestra. Activité intense donc, entre Chine et Occident, pour celui qui aura été en 2014 le premier chef chinois à diriger dans le cadre des célèbres Proms de Londres.

Double rencontre avec la Chine car le programme que dirige Long Yu est l'occasion de découvrir un ouvrage d'un compositeur d'origine chinoise, Qiqang Chen. Né en 1951 à Shanghai, celui-ci est établi en France depuis 1984, année où il se rendit à Paris pour étudier auprès d'Olivier Messiaen. Attaché à sa culture et fort d'une parfaite assimilation du langage occidental, Qiqang Chen fait figure de passeur entre Orient et Occident ; Reflet d'un monde disparu en offre une probante illustration. Sous-titré « Sur une ancienne mélodie de Huan Yi », l'ouvrage fut créé à Paris le 23 avril 1998 par Yo Yo Ma et Charles Dutoit à la tête de l'Orchestre National de France. C'est au tour de l'archet de Gautier Capuçon de s'emparer d'une musique aux couleurs raffinées et d'une grande puissance évocatrice.

Dramaturge d'une portée universelle, Shakespeare a inspiré nombre de compositeurs. Avec Tchaïkovski et Prokofiev, Roméo et Juliette est à la source des œuvres qui complètent le programme dirigé par Long Yu. Tôt dans son parcours, Tchaïkovski tira du drame des amants de Vérone une « Ouverture fantaisie » (1869 pour la version originale) dans laquelle son sens narratif et son imagination sonore font mouche. Nullement en reste en la matière, Serge Prokofiev y a pour sa part trouvé en 1935 la matière d'un des plus beaux ballets du XXe siècle dont Long Yu dirige les trois suites (réalisées par l'auteur, en 1936 pour les nos 1 et 2, 1946 pour la 3ème).

 

 

plus de détails sur ce concert