Saison 17-18

Abonnements

Découvrez le programme de la saison 2017 / 2018 et abonnez-vous dès aujourd'hui

Plus d'informations
« Retour

Nicholas Collon

Nicholas Collon

Nicholas Collon 

 

Voyage cosmique

 

Vendredi 12 février - Halle aux Grains (20h)

A l'instar de son collègue et compatriote Robin Ticciati, cofondateur avec lui du Aurora Orchestra en 2005, Nicholas Collon (né en 1983) est l'un des plus brillants représentants de la nouvelle génération des chefs britanniques. Sa venue à l'Orchestre en avril 2014, en compagnie de la violoniste Vilde Frang, avait permis de découvrir un musicien débordant d'intelligence et de sensibilité. Depuis, sa réputation n'a cessé de croître et Collon a ajouté à ses fonctions de chef principal et directeur artistique du Aurora Orchestra celles de chef principal du Residentie Orkest de La Haye (il les occupera officiellement à compter de la rentrée prochaine). Mais il a aussi fait ses débuts en novembre dernier avec le Deutsches-Symphonie Orchester Berlin et, tout récemment, à la tête du National Youth Orchestra of Great Britain et du RTÉ National Symphony Orchestra.

Quelques jours avant de retrouver le BBC Philharmonic Orchestra à Manchester, Nicholas Collon est de retour à Toulouse, avec un violoniste à ses côtés cette fois encore : l'Américain Chad Hoopes (21 ans). Depuis son premier prix dans la catégorie junior du Concours international Yehudi Menuhin, l'enfant de Minneapolis conquiert les auditoires tant par sa virtuosité supérieure qu'une poésie et un raffinement peu ordinaires. C'est avec un concerto de son temps, celui de John Adams (composé en 1993) qu'il a fait des débuts discographiques remarqués l'an dernier(1) et dans cette partition aussi qu'on l'entendra pour la première fois à l'Orchestre. Après les Valses nobles et sentimentales de Ravel, le foisonnant et lyrique Concerto de Adams offre une transition idéale vers les fameuses Planètes de Gustav Holst. Le nom du compositeur anglais demeure à jamais associé à cette œuvre, véritable fête symphonique. L'amour des timbres, le souffle et le sens du détail de Nicholas Collon promettent d'y faire merveille.

 

(1) Couplé avec le Concerto de Mendelssohn. Orchestre Symphonique de la Radio de Leipzig, dir. Kristjan Järvi (1CD Naïve) 

 

 

plus de détails sur ce concert

 

 

 

 

 

photo :  Nichoals Collon © Benjamin Ealovega