Saison 2017-2018

Abonnements

Découvrez le programme de la saison 2017 / 2018 et abonnez-vous dès aujourd'hui

Plus d'informations
« Retour

Rinaldo Alessandrini

Rinaldo Alessandrini

Rinaldo Alessandrini

Délices italiens

Vendredi 14 novembre - Halle aux Grains (20h)

 

Avec le retour de Rinaldo Alessandrini à l'Orchestre, un programme à dominante italienne attend les auditeurs. On ne présente plus les Concertos pour mandoline de Vivaldi. Popularisés il y a quelques décennies dans des versions pour guitare, ces ouvrages ont heureusement retrouvé leurs teintes et leur vivacité grâce au courant d'interprétation baroque et au retour à l'instrument soliste pour lequel ils étaient initialement destinés. Utiliser la mandoline dans le cadre concertant ? C'est là une preuve supplémentaire de l'insatiable curiosité d'Antonio Vivaldi envers tous les timbres instrumentaux, même les plus inattendus. Professeur au Conservatoire de Toulouse, Julien Martineau est l'interprète de pages aussi charmeuses qu'une promenade sur le Grand Canal.

Avec la rarissime Scarlattiana op. 44 d'Alfredo Casella (1883-1947) une savoureuse découverte s'annonce sous les doigts de David Bismuth. C'est en 1926 que le compositeur italien élabora ce petit concerto pour piano d'un genre un peu particulier. Qualifié de « divertimento sur des musiques de Domenico Scarlatti », Casella s'y approprie avec un langage très personnel et une virtuosité scintillante des thèmes de son illustre devancier. Piquant et enivrante vitalité distinguent de bout en bout une partition d'un néo-classicisme caractéristique des folles années 20.

La conclusion du programme de Rinaldo Alessandrini regarde vers l'Autriche avec la Symphonie n° 5 de Schubert, partition datée de 1816. Agé de 19 ans seulement, Schubert y rend hommage de la plus primesautière et allègre façon à l'esprit d'un devancier admiré : Mozart. Un prolongement idéal à la tendre luminosité de Vivaldi et à l'étourdissant brio de Casella !