Informations

Réouverture billetterie

La billetterie est ouverte, tous les mardis et jeudis, de 14h00 à 17h00, jusqu'au 4 juillet

Plus d'informations
TROIS CONCERTS

EXCEPTIONNEL

L'Orchestre national du Capitole est heureux de retrouver la Halle aux grains pour trois concerts exceptionnels, les 19 et 26 juin et le 2...

Plus d'informations
Lancement de saison

Lancement de saison 2020/2021

Lancement de la nouvelle saison de l'Orchestre national du Capitole !

Plus d'informations
« Retour

27 mai La symphonie de l Univers

27 mai La symphonie de l Univers

La symphonie de l'Univers

 

Kazuki Yamada

Karine Deshayes

Chœur du Capitole, Alfonso Caiani (dir.) 

Les Eclats, François Terrieux (dir.)

 

Mahler : Symphonie n° 3 en ré mineur

Samedi 27 mai - Halle aux Grains (20h)

La musique française a permis à Kazuki Yamada de nouer des liens privilégiés avec l'Orchestre (leur bouleversante Jeanne au bûcher d'Honegger reste gravée dans la mémoire de tous ceux qui en ont fait l'expérience). Le maestro japonais est de retour pour l'une des plus monumentales réalisations du répertoire germanique : la 3ème Symphonie de Gustav Mahler.

C'est pendant les étés 1895 et 1896, dans sa résidence de Steinbach, face à un splendide paysage de montagne, que l'artiste autrichien donna jour à cette partition. « Elle reflète la création tout entière » disait celui qui eut en l'écrivant la sensation d'être « un instrument dont joue l'univers ». Instructive image : de la saisissante minéralité du premier mouvement au radieux finale, les six volets de la Symphonie en ré mineur forment une œuvre panthéiste mue par une puissante respiration cosmique. « Toute la nature y trouve une voix pour narrer quelque chose de profondément mystérieux », ajoutait un compositeur dont l'inspiration fait appel à un immense effectif orchestral, mais aussi à une voix d'alto, un chœur de femmes et un chœur d'enfants.

On attend avec d'autant plus d'impatience le concert dirigé par Kazuki Yamada qu'il offre à l'Orchestre une opportunité de collaborer avec la merveilleuse Karine Deshayes, le Chœur du Capitole et Les Eclats. Une soirée événement qui promet de donner raison à Mahler lorsqu'il déclarait : « Ma symphonie sera quelque chose que le monde n'a encore jamais entendu ! »