La Vie parisienne

  • Concert événement

Direction - Romain Dumas

Réserver

Infos pratiques

  • Date et heure
  • Durée 2 heures et 20 minutes
  • Lieu Halle aux Grains
La Vie parisienne

Aimez-vous la Vie parisienne ? Découvrez Offenbach comme vous ne l’avez jamais entendu !

Le Palazzetto Bru Zane et l’Orchestre national du Capitole s’associent pour une version inédite de ce chef-d’oeuvre plein de verve, drôle et attendrissant. Célébrée comme une véritable redécouverte, cette Vie parisienne est incarnée par un plateau de brillants chanteurs. Un concert événement, qui devrait enflammer la Halle aux grains !

Romain Dumas / Direction
Chœur de l'Opéra national du Capitole
Gabriel Bourgoin / Chef du Chœur

Anne-Catherine Gillet / Gabrielle
Artavazd Sargsyan / Gardefeu
Marc Mauillon / Bobinet
Jérôme Boutillier / Le baron
Sandrine Buendia / La baronne
Véronique Gens / Métella
Pierre Derhet / Le brésilien - Gontran - Frick
Philippe Estèphe / Urbain - Alfred
Elena Galitskaya / Pauline
Carl Ghazarossian / Joseph - Alphonse - Prosper
Marie Gautrot / Mme De Quimper-karadec
Louise Pingeot / Clara
Marie Kalinine / Bertha
Caroline Meng / Mme de Folle-Verdure

Programme :

Offenbach
La Vie Parisienne (version originale intégrale de 1866) - version concert

Réserver

Tarifs : de 18 à 65€ / 5€ pour les -27 ans

Distribution

Chef d’orchestre et compositeur, Romain Dumas étudie le violon et le piano à Nouméa, puis à Melbourne, à Marseille et au CNSMDP l’écriture musicale et direction d’orchestre. Chef d’orchestre assistant de l’Opéra National de Bordeaux, il assiste Marc Minkowski, Paul Daniel et Pierre Dumoussaud. Il dirige les Orchestres des Opéras de Rouen, et de Tours, les Orchestres National d’Ile-de-France, symphonique de Mulhouse, de Chambre de Nouvelle-Calédonie, Les Musiciens du Louvre et l’Ensemble Intercontemporain. En tant que compositeur, il reçoit des commandes de Musique Nouvelle en Liberté, de l’Orchestre des Pays de Savoie et de l’Orchestre National Bordeaux Aquitaine, reprises notamment par les Orchestres Colonne, National Bordeaux Aquitaine ou régional Avignon Provence. Cette saison, il dirige la création mondiale Mythologies (Bangalter/Prejlocaj) à l’Opéra National de Bordeaux et ses reprises (Rouen, Théâtre du Châtelet), et un concert symphonique avec le Bilkent Symphony Orchestra à Ankara.

Photo © Cyril Cosson

SOPRANO

Née en Belgique, Anne-Catherine Gillet commence sa carrière au sein de la troupe de l’Opéra Royal de Wallonie-Liège. Elle chante ses premiers rôles principaux au Capitole de Toulouse, puis à l’Opéra de Lausanne, au Bolchoï, à l’Opernhaus de Zurich, à La Monnaie de Bruxelles, à l’Opéra de Monte-Carlo, au Théâtre des Champs-Élysées ou à l’Opéra National de Paris. Récemment, elle a chanté Béatrice et Benedict à Bruxelles et au Festival de Glyndebourne, Dialogues des Carmélites et Don Pasquale à Bruxelles, Pelléas et Mélisande à Oviedo et à Strasbourg, Le Domino noir à Liège et à l’Opéra Comique, Le Nozze di Figaro à Marseille, Madame Favart, Fortunio à l’Opéra Comique, Faust à Liège, Cologne et Québec, La Clemenza di Tito à Barcelone, La Fille de Madame Angot au Théâtre des Champs-Elysées, Carmen à Luxembourg, Point d’orgue et la Voix Humaine à Bordeaux. Parmi ses projets, Dialogues des Carmélites à Bordeaux, Les Pêcheurs de perles à Toulouse, La Veuve joyeuse à Marseille, Carmen à Liège…

Photo © Fabrice Hauwel

TENOR

Diplômé de l’ENM « Alfred Cortot » de Paris, Artavazd Sargsyan entre à l’Académie de l’Opéra de Paris en 2014. Il a déjà interprété Gérald dans Lakmé (Delibes), Nadir dans Les Pêcheurs de perles (Bizet), Don Ramiro dans La Cenerentola (Rossini), Cendrillon (Massenet) à l’Opéra de Lille, mis en scène par Laurent Pelly, Ferrando dans Così fan tutte (Mozart) avec l’orchestre de Massy…

Lire la biographie en intégralité ➜

Photo © Michael Sitte

Par l’étendue et la singularité de son répertoire, son timbre si reconnaissable et sa diction ciselée, Marc Mauillon occupe une place toute personnelle sur la scène lyrique actuelle. Tantôt baryton, tantôt ténor, ce caméléon déploie et adapte ses couleurs au gré des musiques et des personnages qu’il rencontre…

Lire la biographie en intégralité ➜

Photo © Inanis

BARYTON

Jérôme Boutillier effectue une formation de pianiste puis se tourne vers le chant lyrique au CRR de Boulogne-Billancourt. Révélation Classique de l’ADAMI 2016, il défend le répertoire français, par exemple en 2018 à l’Opéra Comique en effectuant un remplacement au pied levé dans le rôle de Luddorf dans La Nonne Sanglante de Gounod, dans le même théâtre avec Gaveston dans La Dame blanche, avec Albert dans Werther à Montpellier, avec Bardi dans le rare Dante de Godard à l’Opéra de Saint-Etienne où il aborde la saison dernière le rôle-titre dans Hamlet, Zurga dans Les Pêcheurs de perles, à Toulon puis repris à Marseille, à Rouen où il interprète Oreste dans Iphigénie en Tauride, et son premier rôle verdien avec Rodrigo di Posa dans Don Carlo à Marseille. Parmi ses projets, citons Marcello dans La Bohème au Capitole de Toulouse, ainsi que ses débuts à l’Opéra de Paris en tant que doublure de Ludovic Tézier dans le rôle-titre de Hamlet et avec le Duc de Vérone dans Roméo et Juliette de Gounod.

Photo © Berangere Lucet

SOPRANO

Formée au CNSMDSP d’où elle sort avec le Premier prix à l’unanimité, Sandrine Buendia interprète des rôles variés et aborde des répertoires allant de la musique baroque à la création contemporaine. Elle se produit au Théâtre du Châtelet, Salle Pleyel, Opéra Comique dans plusieurs productions, Philharmonie de Paris, Auditorium de Bordeaux, aux Opéras de Lorraine, Dijon, Reims, Montpellier, Toulouse, Théâtre des Champs-Elysées, Rouen et est artiste résidente au Théâtre Impérial de Compiègne. Elle joue entre autres dans La Flûte enchantée, L’Enfant et les Sortilèges, Echo et Narcisse, Le Bourgeois Gentilhomme, L’Elixir d’amour, Le Barbier de Séville, Gianni Schicchi, Così fan tutte, La Bohème, La Voix Humaine, Cendrillon de Pauline Viardot dans le rôle-titre, mais aussi Le Petit Faust d’Hervé, Geneviève de Brabant d’Offenbach et Le Petit Duc de Lecocq. Elle participe à la création de La Jeune Fille Sans Mains à l’Opéra de Dijon et Les Bains Macabres à Compiègne et au Théâtre de l’Athénée.

Photo © Cyril Cosson

SOPRANO

Après avoir dominé la scène baroque, Véronique Gens s’est établi une solide réputation à l’international. Elle est aujourd’hui considérée comme l’une des meilleures interprètes de Mozart et du répertoire français. Elle chante sur les plus grandes scènes lyriques : Opéra de Paris, Royal Opera House de Londres, Wiener Staatsoper, Bayerische Staatsoper, Monnaie de Bruxelles, Gran Teatre del Liceu à Barcelone, Teatro Real de Madrid, Amsterdam, festivals d’Aix-en-Provence et de Salzbourg, etc. Elle se produit aussi en concert et en récital dans le monde entier. Ses nombreux enregistrements (plus de 80 CD et DVD) ont reçu plusieurs récompenses internationales. Véronique Gens enregistre en exclusivité pour Outhere Music France. Très investie dans le travail du Palazzetto Bru Zane – Centre de musique romantique française, elle participe à plusieurs CD de la collection « Opéra français » dont La Reine de Chypre d’Halévy et Faust de Gounod. Parmi ses projets, citons notamment Armide de Gluck à l’Opéra Comique, Dialogues des Carmélites à Munich et de nombreux concerts et récitals. Elle se produira également en récital au Théâtre des Champs-Élysées, à l’Auditorium de Lyon, à l’Auditorium du musée d’Orsay. Nous la retrouverons très prochainement pour un Gala de musique française avec l’Orchestre de chambre de Paris. Véronique Gens est chevalier de la Légion d’honneur et commandeur de l’Ordre des Arts et des Lettres.

Photo © Franck Juery

TENOR

Le ténor belge Pierre Derhet est lauréat de l’Académie de chanteurs du Théâtre Royal de la Monnaie 2016. La saison dernière il joue notamment Bob Boles dans Peter Grimes de Britten à l’Opéra d’Avignon, Le Prince dans Trois Contes de Pesson et Lescot à l’Opéra de Rennes, Laërte dans Hamlet à l’Opéra-Comique, Mercure dans Platée au Théâtre du Capitole de Toulouse et à l’Opéra Royal de Versailles, le rôle-titre dans Richard cœur de lion de Grétry à Versailles sous la direction de Niquet, Cossé dans Les Huguenots à La Monnaie et le rôle-titre de Fortunio de Messager à l’Opéra National de Lorraine à Nancy. Cette saison, il est le Prince dans L’Amour des trois oranges à Nancy, Laërte dans Hamlet à l’Opéra de Liège, Le Prince Quipasseparla dans Le Voyage dans la lune à L’Opéra de Massy, Saint-Phar dans La Caravane du Caire de Grétry à Versailles sous la direction d’H. Niquet et Chazeuil dans Adriana Lecouvreur à Liège, et chante le Requiem de Mozart avec l’Orchestre national de Cannes.

Photo © Leslie Artamonow

BARYTON

Philippe Estèphe étudie le chant auprès de Lionel Sarrazin. Invité par l’Orchestre Philharmonique d’Aquitaine, il fait ses débuts en tant que Papageno (Zauberflöte), Escamillo (Carmen), Albert (Werther), Don Giovanni, Énée (Dido and Aeneas), Frédéric (Lakmé), Bobinet (La Vie Parisienne), Belcore (L’Elisir d’Amore) et Figaro (Nozze di Figaro), puis interprète les rôles de Guglielmo (Cosi fan tutte), Dédale (Le Monstre du Labyrinthe de J. Dove, Montpellier), Taddeo (L’Italiana in Algeri, Saint-Étienne), Dandini (Cenerentola, Tours et Cologne), Spark (Fantasio, l’Opéra Comique, Genève et Rouen), Peer Gynt (Limoges et Montpellier), Gaston (Les P’tites Michu, Nantes, Angers et Théâtre de l’Athénée-Louis Jouvet), Neptune/Argus (Isis de Lully avec les Talens Lyriques, Festival de Beaune, Paris, Versailles et Vienne), Papageno (Die Zauberflöte, Marseille et Toulouse), Gaston (Les P’tites Michu, Tours), Fiorello (Il Barbiere di Siviglia, Montpellier), Morales (Carmen, Bordeaux), Brétigny (Manon, Lyon et Théâtre des Champs-Élysées), Papageno (Die Zauberflöte, Toulouse), Lycas, Phobétor, Phantase et Alecton (Ariane et Bacchus de M. Marias, Théâtre des Champs-Élysées) et Markoël (Lancelot de Joncières, Saint-Etienne). Cette saison, il chante notamment dans Armide à l’Opéra Comique, Thésée de Lully au Théâtre des Champs-Élysées et au Theater an der Wien avec Les Talens Lyriques et Roméo et Juliette à l’Opéra de Rouen.

Photo © Romane Bégon

SOPRANO

Elena Galitskaya étudie la direction de chœur au Conservatoire de Dimitrovgrad en Russie, puis le chant à la Moscow Academy of Choral Arts. Elle fait ses débuts en 2009 à l’Opéra de Lyon dans l’opérette de Chostakovitch Moscow, Cheryomushki et est depuis la lauréate de concours internationaux. Elle interprète des rôles tels que Zerlina (Don Giovanni), Despina (Così fan tutte), Barbarina (Le nozze di Figaro), Frasquita et Micaela (Carmen), Ilia (Idomeneo, Mozart), Eurydice (Orphée et Eurydice, Gluck), Sophie (Werther) à La Monnaie (Bruxelles), au Théâtre des Champs-Élysées, au Théâtre du Capitole de Toulouse, aux théâtres de Padoue, Trieste et Catane, au Theater an der Wien et au Festival d’Aix-en-Provence. Elle se produit en récital avec des Lieder de Schumann, Strauss et Wolf, et des mélodies de Chostakovitch, Tchaïkovski, Rachmaninov, Taneïev et Rimski-Korsakov. Cette saison, elle retourne au Théâtre des Champs-Elysées avec Orphée et Eurydice sous la direction de Thomas Heneglbrock.

Photo © Emil Matveev

Carl Ghazarossian est diplômé du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris et de la Guildhall School of Music and Drama de Londres. Il approche le répertoire baroque sous la direction
de chefs tels que Jean-Claude Malgoire, Marc Minkowski, René Jacobs, Emmanuelle Haïm, Hugo Reyne et Jean-Christophe Spinosi, et se produit avec la Chapelle Rhénane. En 2015, il fonde l’ensemble Cantopianto. Son répertoire va du baroque au contemporain, en passant par l’opéra-comique, l’opérette et la comédie musicale…

Lire la biographie en intégralité ➜

Photo © Marc Larcher

MEZZO-SOPRANO

Après des études de lettres à l’Université de Rouen puis d’Histoire de l’Art à l’Ecole du Louvre, Marie Gautrot intègre le Conservatoire National Supérieur de Paris. On a pu l’entendre dans des rôles tels que Djamileh au Théâtre de Compiègne, L’Opinion Publique (Orphée aux Enfers) au Festival d’Aix-en-Provence, Mallika (Lakmé) à l’Opéra de Rouen, Cherubino (Le Nozze di Figaro) à l’Opéra royal de Versailles, La Grande-Duchesse de Gerolstein à Navarrenx, Marie (L’Enfance du Christ) à l’Opéra d’Avignon…

Lire la biographie en intégralité ➜

Photo © Marc Larcher

SOPRANO COLORATURE

Après une formation à l’École Normale de Musique de Paris et au Conservatoire Hector Berlioz, Louise Pingeot rejoint l’Opéra National du Rhin en tant que membre de l’Opéra Studio. Elle est lauréate de Concours Nationaux et Internationaux, dont le 1er prix au Concours des Amis de l’Opéra National de Bordeaux et celui du Concours Lyrique International d’Arles. La soprano colorature se produit dans un répertoire varié (La Flûte enchantée, L’Enfant et les sortilèges, l’Isola Disabitata, Hamlet, La Cenerentola, Carmen, Acis and Galatea, Gianni Schicchi, Così fan tutte…) sur de nombreuses scènes françaises comme l’Opéra National du Rhin, Le Théâtre de l’Athénée, le Festival Lyrique International de Belle-Île, le Théâtre des Champs Elysées, l’Opéra de Montpellier, l’Opéra de Saint-Étienne. Avec le Palazzetto Bru Zane, elle a chanté dans Cendrillon d’Isouard à Caen et a récemment participé au disque Chausson, le Littéraire sorti chez Klarthe.

Photo © Jessica de Fanti Teoli

MEZZO-SOPRANO

Marie Kalinine se forme à la Maîtrise de Radio-France, puis au CNSMDP, aux Jeunes Voix du Rhin et au CNIPAL de Marseille. Elle interprète les rôles de Carmen et Mercédès (Liège, Rouen, Maribor, en tournée en France, version jeune public au Théâtre des Champs-Élysées), Charlotte (Werther, Saint-Etienne), Marguerite (La Damnation de Faust), le rôle-titre de La Belle Hélène, Vénus (Orphée aux Enfers, Festivals d’Aix-en-Provence et Montpellier, Nancy), Marguerite (La Dame Blanche de Boieldieu, Opéra de Nice) et participe à la création de l’opéra Le Messie du Peuple Chauve d’Éric Breton (Opéra d’Avignon). Elle interprète Il Vespro della Beata Vergine de Monteverdi (dir. Jean-Christophe Spinosi, Théâtre du Châtelet) et Le Martyre de Saint-Sébastien de Debussy (Cité de la Musique). Elle se produit en duo avec Roberto Alagna dans sa tournée « C’est Magnifique ». Cette saison, elle est Mercédès à l’Opéra de Marseille et Anitra dans Peer Gynt à Compiègne, et chante en récital au Palazzetto Bru Zane à Venise.

Photo © L’Oiseleur Photographe

MEZZO-SOPRANO

Après avoir obtenu ses premiers prix de piano et de musique de chambre, Caroline Meng chante dans les productions de Don Giovanni (Opéra Royal de Versailles), Così fan tutte (dir. David Stern), Didon et Énée (Théâtre des Champs-Élysées), Orpheus (Cité de la Musique et Opéra de Magdeburg), Egisto (Opéra Comique et enregistrement avec Le Poème Harmonique), Caligula de Pagliardi (Le Poème Harmonique), La Flûte enchantée et Boris Godounov (Marseille), La Cenerentola, Katia Kabanova (Toulon), La Petite Renarde rusée, Le Chevalier à la rose (Sydney)… Elle enregistre Le Concert Royal de la Nuit (Harmonia Mundi), Les P’tites Michus (Bru Zane Label), Il était une fois aux côtés de Jodie Devos et Coronis avec Le Poème Harmonique. Ancienne chef de chant au CRR de Paris, elle enseigne la technique vocale au chœur d’enfants Sotto Voce (dir. Scott Prouty). Cette saison, elle reprend entre autres Caligula à Liège et Coronis à Madrid et Oviedo avec Le Poème Harmonique.

Photo © Jimmy Pozarik

En coproduction avec le Palazzetto Bru Zane, Centre de musique romantique française. Enregistrement pour la collection « Opéra français » Bru Zane Label.

Retrouvez le dernier enregistrement avec le Palazzetto Bru Zane

La Princesse Jaune

L’Année Saint-Saëns avait permis de découvrir une œuvre oubliée du compositeur français, La Princesse jaune. En partenariat avec le Palazzetto Bru Zane, l’Orchestre national du Capitole a enregistré cette fantaisie exotique, sous la direction de Leo Hussain.

Nouvel enregistrement La Princesse Jaune de Saint Saens
© Romain Alcaraz