La Vie parisienne comme vous ne l’avez jamais vécue !

Modifié le :

Redécouvrez La Vie parisienne comme si c’était la première fois ! Le Palazzetto Bru Zane et l’Orchestre national du Capitole s’associent pour une version inédite de ce chef-d’œuvre d’Offenbach plein de verve, drôle et attendrissant. Célébrée comme une véritable redécouverte, cette Vie parisienne est incarnée par un plateau de brillants chanteurs, sous la baguette alerte de Romain Dumas. Un concert événement, qui devrait enflammer la Halle aux grains !

La collaboration entre l’Orchestre national du Capitole de Toulouse et le Palazzetto Bru Zane s’est mise en place dans un contexte difficile, en 2020, au moment où le monde culturel était frappé de plein fouet par la pandémie. Un ambitieux projet d’enregistrement de La Carmélite de Reynaldo Hahn, deux fois déplacé, a dû finalement céder la place à un enregistrement plus modeste de La Princesse jaune de Saint-Saëns, publié à l’occasion du centenaire de la mort du compositeur en 2021. La détermination des équipes de l’OnCT et du Palazzetto Bru Zane à ne pas baisser les bras pendant cette période troublée s’exprima également lors d’un programme symphonique donné à Toulouse et Paris en juin 2021, autour de la Symphonie avec orgue du même Camille Saint-Saëns. C’est ensuite un panorama d’œuvres orchestrales de compositrices françaises (Jaëll, Bonis, Holmès et Nadia Boulanger) qui fut l’occasion, au printemps 2022, de poursuivre le partenariat entre les deux institutions.

Jacques Offenbach par André Gill, dans le journal La Lune du 4 novembre 1866 © DR

2023 verra se concrétiser un nouveau projet, celui de proposer en concert et d’enregistrer La Vie parisienne d’Offenbach. Il s’agit d’abord d’un clin d’œil à l’histoire de l’Orchestre puisque c’est avec ce même titre qu’avait été inaugurée, il y a plus de cinquante ans, la remarquable collection discographique de musique française pour le label Erato, sous la baguette de Michel Plasson. À l’époque, Mady Mesplé et Régine Crespin tenaient le haut d’une affiche somptueuse. Pour autant, l’œuvre fut présentée dans sa version la plus écourtée possible, et ne bénéficia pas de conditions d’enregistrement techniquement et artistiquement optimales. Y revenir en 2023 fait sens, au regard des progrès de la technologie mais aussi de toutes récentes découvertes scientifiques de premier plan.

Car il ne s’agit pas seulement, aujourd’hui, d’ajouter une Vie parisienne supplémentaire à une discographie pourtant étonnamment maigre au regard de la notoriété de l’ouvrage. Il est question d’en proposer une version inédite et – musicologiquement – spectaculaire. En effet, on doit à Sébastien Troester, directeur des éditions musicales du Palazzetto Bru Zane, la redécouverte de nombreuses archives musicales concernant la gestation et les premières répétitions de l’ouvrage d’Offenbach, pendant l’été 1866. Cette foisonnante documentation, jamais publiée jusqu’à 2021, a ainsi permis de retrouver entre 30 et 40 % de musique différente de celle de la version connue, qu’il s’agisse de morceaux supprimés, modifiés ou transposés. Certains personnages apparaissent – la servante Bertha par exemple – tandis que d’autres se révèlent dotés originellement d’une tessiture différente ou d’une importance toute autre (Urbain, baryton omniprésent, aujourd’hui rétrogradé en basse et à un rôle d’utilité discrète dans la version « célèbre »).

Parmi les pépites surgies de ces archives musicales, il faut mentionner notamment un « trio diplomatique », un « quintette de la séduction », une « chanson de la balayeuse » et des finales d’acte entiers, qui permettent de découvrir ce qu’Offenbach avait d’abord imaginé avant que l’insuffisance de plusieurs artistes ne l’oblige à renoncer à de larges pans de son manuscrit. Il s’agit donc bien là de La Vie parisienne dont Offenbach avait rêvé ! Et sans doute, même dans ses plus beaux rêves, il n’a pas cru possible de rassembler les forces musicales que l’OnCT et le Palazzetto Bru Zane regroupent sur scène et autour de leurs micros pour le plus grand bonheur du public toulousain.

Alexandre Dratwicki
Directeur artistique du Palazetto Bru Zane – Centre de musique romantique française


La Vie parisienne


Jeudi 12 janvier à 20h

Découvrez Offenbach comme vous ne l’avez jamais entendu !

Le Palazzetto Bru Zane et l’Orchestre national du Capitole s’associent pour une version inédite de ce chef-d’œuvre plein de verve, drôle et attendrissant. Célébrée comme une véritable redécouverte, cette Vie parisienne est incarnée par un plateau de brillants chanteurs. Un concert événement, qui devrait enflammer la Halle aux grains !

Jules Chéret, affiche pour la création de La Vie parisienne en 1866. © DR